Quel collecteurs d’urine pour quel usage ?

13/10/20

Les différents types de collecteurs


  • Les collecteur d’urines stériles ou non stériles

  • Les courtes (moins de 96h), moyennes (entre 96h et 7 jours) ou longues durée (plus de 7 jours)

  • Les collecteurs pour diurèses horaire

  • Les collecteurs de jour (ou poche de jambe) et les collecteurs de nuit pour l’usage en « ville »

Les collecteurs stériles et non stériles

Les collecteurs non stériles sont finalement peu utilisés et parfois détournés pour du drainage digestif ou des coussins anti-escarre. Ils font souvent 2 litres, peuvent avoir ou pas un robinet de vidange mais disposent la plupart du temps d’une valve anti reflux pour limiter le risque infectieux.

La majeure partie des collecteurs sont fort heureusement stériles et lorsqu’ils sont stériles, disposent d’une valve anti reflux, d’un robinet de vidange manipulable à une main et sont conditionné à l’unité sous sachet ou blister pelable.

Lorsqu’ils sont utilisés pour des durées supérieures à 96h (moyenne et longue durée) les collecteurs, disposent d’un dispositif de sondage en système clos (qui correspond à la présence d’un site de prélèvement sans aiguille et d’un clamp) qui permettent les prélèvements sans déconnection de la sonde et limitent donc fortement le risque d’infection.


Pour les sondages supérieurs à 7 jours, donc de longue durée, souvent réalisé en réanimation ou pour recueillir le rinçage vésical post R.T.U, les capacités sont souvent de 4 à 5 litre et le collecteur dispose d’une chambre compte-goutte afin de surveiller précisément la diurèse. La chambre compte-goutte vient en plus renforcer le dispositif anti infectieux de la valve anti retour.


Lorsque la mesure de la diurèse doit être extrêmement précise, les équipes de soin peuvent mettre en place un collecteur pour diurèse horaire. Elle se présente en 2 parties : une rigide pour la mesure (200 à 500 ml), une poche pour le recueil (2 litre environ).

Tous ces dispositifs peuvent être complétés de crochet pour pouvoir suspendre le collecteur. Le crochet est d’ailleurs parfois intégré à la poche.

L’ensemble de ces dispositifs sont utilisés en établissement de santé cependant il existe 2 version utilisable « en ville » et remboursables :

Les collecteurs de nuit, qui correspondent aux collecteurs de courte durée avec robinet de vidange vu plus haut et les collecteurs de jambe ; ces derniers permettent le sondage des patient en déambulation, à domicile le plus souvent. La poche a les mêmes caractéristiques que le collecteur de nuit mais sa capacité est réduite pour qu’elle puisse être attachée à la jambe le plus discrètement possible.

Les collecteurs de jour et de nuit sont inscrits sur la liste LPPR et sont, à ce titre, remboursable.

Attention, il est important que les temps d’utilisation sont indiqués à titre indicatif et devront être adaptés en fonction de l’état du patient et/ou du protocole défini avec le C.L.I.N. (si infection urinaire augmenter la fréquence de changement du collecteur).


Pour découvrir l’offre collecteur d’urine Didactic, cliquer ici